Soyez les bienvenus dans la fourmilière !

fourmi rouge
Les fourmis vous invitent dans leur fourmilière, la visite débute maintenant !

Vous souhaitez tout savoir sur les fourmis, l’anatomie d’une fourmi, l’organisation d’une colonie, la vie au sein d’une fourmilière et au sujet de l’élevage de ces insectes ? Bienvenue ! Vous pouvez débuter votre visite guidée du monde des fourmis depuis cette page. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Qu’est ce qu’une fourmi ?

Les fourmis sont des insectes sociaux et elles appartiennent à l’Ordre des Hyménoptères. Leur taille est variable. Certaines mesurent à peine un millimètre de long et d’autres – des fourmis géantes – plusieurs centimètres. La dimension est propre à chaque espèce, mais aussi à la caste de l’individu observé.

anatomie d'une fourmi
Quelle que soit l’espèce ou la caste, l’anatomie des fourmis adultes est identique.

Durant sa vie, une fourmi passe par quatre stades de développement : oeuf, larve, nymphe et insecte adulte.

La morphologie de l’adulte – que l’on nomme aussi imago ou insecte parfait – est identique d’une espèce à une autre et pour toutes les castes. Seules les dimensions et les proportions changent.

Comme tous les insectes adultes, on distingue trois parties distinctes du corps :

  • La tête : qui porte les mandibules et antennes
  • Le thorax : où viennent se fixer six pattes et chez les castes sexuées deux paires d’ailes
  • L’abdomen : qui contient le jabot, l’essentiel du système digestif et un appareil venimeux

Quelques dizaines à plusieurs millions d’individus composent une colonie de fourmis. Et cette communauté organisée se divise en plusieurs castes. On retrouve invariablement les castes des ouvrières, des mâles et des reines. La reine est souvent nommée une gyne. Ce terme est parfois réservé aux reines vierges.

Les tâches nécessaires au développement et à la maintenance de la colonie sont distribuées entre ces castes. Et les activités sont synchronisées en grande partie par la communication entre les individus.

Des échanges de molécules que l’on nomme des phéromones permettent la communication entre les individus. De nombreuses glandes réparties à divers endroit du corps de l’insecte produisent ces substances chimiques.

Pourquoi élever des fourmis ?

L’élevage des fourmis est une activité qui amuse les enfants, les adolescents et certains adultes passionnés par les petites bêtes. Chacun venant chercher dans ce passe temps hors-norme des distractions et souvent répondre à une curiosité scientifique. Mais c’est aussi un élevage mené avec sérieux par des chercheurs que l’on appelle des myrmécologues.

Dès notre plus jeune âge, nous sommes familiers avec certaines espèces. Comme les fourmis rousses qui peuplent les sous-bois forestiers. Ou les fourmis rouges dont la piqûre est douloureuse. Certaines créatures nous attirent, d’autres nous font peur. Il est répandu de les considérer comme des nuisibles à éradiquer. Notamment, lorsque des éclaireuses font leur apparition dans notre cuisine et que des colonnes d’ouvrières pillent notre garde-manger.

Bien présentées par les romans de Bernard Werber, toutes les fourmis sont fascinantes, lorsque l’on prend la peine de les observer à leurs occupations. Et l’élevage de fourmis dans une fourmilière artificielle réserve des centaines d’heures de contemplation et de découverte.

L’ingéniosité des fourmis est passionnante à observer.

L’élevage des fourmis permet de faire connaissance avec ces insectes sociaux. Et de nos jours, avoir des fourmis est facile. Mais c’est aussi endosser des responsabilités envers ces êtres vivants fragiles, comme tous les propriétaires d’animaux de compagnie.

Pour en savoir plus sur la biologie et d’écologie des fourmis

Comment élever des fourmis chez soi ?

Les fourmis – comme tous les êtres vivants – ont des besoins physiologiques. Dans leur milieu naturel, elles survivent en trouvant des aliments, en profitant des éléments ou en s’en protégeant. Ces besoins physiologiques sont propres à chaque espèce. Quelques unes se sont adaptées à des conditions extrêmes que peu d’animaux peuvent supporter.

Mais lorsque l’on place les fourmis en captivité, ces animaux sont totalement dépendants des bons soins que leur apporte leur éleveur. L’objectif de leur soigneur animalier est de permettre à la colonie de se développer et de survivre plusieurs années.

Certaines espèces de fourmis sont plus tolérantes que d’autres à la captivité. On choisira ces fourmis pour débuter dans l’élevage. D’autres sont particulièrement exigeantes sur le tenue des paramètres de leur environnement : température, humidité, aliments,… Elles seront réservées à des éleveurs expérimentés.

fourmis rouges dans une fourmilière
Les ouvrières accomplissent de nombreuses tâches dans la fourmilière

Rappelons que certaines espèces sont pourvues d’un aiguillon et peuvent injecter un venin très douloureux ou expulser de l’acide formique. Beaucoup sont aussi pourvues de fortes mandibules et peuvent faire mal aux imprudents. Quelques espèces sont potentiellement dangereuses et ne peuvent pas être confiées à des éleveurs amateurs.

Quelle que soit l’espèce, les fourmis ne doivent pas être considérées comme des animaux de compagnie. Et le qualificatif de NAC ne leur convient aucunement. Pas plus qu’il convient à une araignée ou tous les autres arthropodes. En élevant des fourmis, on accepte de rester observateur et l’on renonce à leur faire subir des expériences et d’autres mauvais traitements.

Pour en savoir plus sur l’élevage des fourmis

Comment les fourmis font-elles leur fourmilière ?

Les fourmis sont des insectes qui vivent en groupe et la plupart construisent des nids dans le sol. Le nid abrite une ou plusieurs reines, les oeufs et les larves. Les ouvrières qui représentent la caste la plus importante s’occuper de creuser les galeries, de trouver de la nourriture et de défendre la colonie.

Contrairement aux abeilles, les fourmis n’essaiment pas. Chez la plupart des espèces, la colonie est fondée par une unique jeune reine, une fourmi ailée.

La jeune reine fécondée va débuter seule à creuser une galerie qui se termine par une chambre. Elle va y pondre et prendre soin des ses premières larves. Pour y arriver, la reine doit collecter de la nourriture. Seule et souvent à découvert, elle est particulièrement vulnérable. Puis, lorsque les ouvrières naissent, la reine ne quitte généralement plus le nid et se focalise sur la ponte.

Les fourmis rousses sont capables de construire une immense fourmilière

La fourmilière s’agrandit à mesure que la colonie se développe. Certaines fourmis construisent des nids réduits qui tiennent facilement dans une petite fourmilière, d’autres auront besoin de beaucoup de place et ne seront pas à leur aise dans des installations communément employés par les éleveurs amateurs.

Comment se construit une fourmilière ?

Une fourmilière se compose d’un terrarium dans lequel la colonie installe son nid. Les fourmis peuvent creuser seules les galeries. Leur propriétaire apporte un substrat adapté. Ou bien le nid est construit avec des galeries et de chambres aménagées.

Le volume mis à disposition des insectes doit être proportionné au développement de la colonie. Il faut faire le bon choix de fourmilière dès le début du projet, car il est souvent difficile par la suite de déplacer une colonie d’un nid à un autre.

Il est indispensable de disposer du matériel approprié, avant de faire l’acquisition de ses premières fourmis.

En plus du terrariums qui accueillera le nid, l’installation d’élevage peut être complétée par un ou plusieurs autres compartiments. Il s’agit des aires de chasse par exemple ou d’autres compartiment où la colonie creusera des galeries.

Pour en savoir plus sur les fourmilières

Où trouver des fourmis pour sa fourmilière ?

Les fourmis passionnent un grand nombre d’éleveurs partout dans le monde. Si vous souhaitez débuter un élevage de fourmis, vous devez collecter au minimum une reine fécondée.

À certaines périodes de l’année et surtout à la fin de l’été on peut observer un grand nombre de fourmis ailées. Il s’agit d’individus sexués. Les plus petits sont les mâles. Les plus grandes fourmis ailées sont de jeunes reines. Après leur fécondation durant le vol nuptial, les reines atterrissent et parcours la surface du sol pour y trouver un endroit pour creuser leur première galerie. On peut donc capturer une reine et en faire la fondatrice de sa colonie.

Il est facile d’acquérir une reine sur une boutique en ligne

Mais il est aussi plus facile de faire l’acquisition d’une reine dans un commerce spécialisé. Toutes ces boutiques vendent en ligne des reines parfois -accompagnées d’ouvrières – d’espèces adaptées aux débutants. Privilégiez une espèce facile et qui est naturellement présente dans votre région. Cette précaution vise à ce pas favoriser l’implantation de fourmis exotiques qui pourraient devenir envahissante et menacer les espèces indigènes.

Pour en savoir plus sur les vendeurs de fourmis

A t-on le droit d’élever des fourmis chez soi ?

Les fourmis ne sont pas des animaux domestiques. Pas même des animaux de compagnie. Et le fait de garder des fourmis chez soi peut être soumis à des autorisations. Mais bien souvent, il existe un vide juridique sur l’élevage des fourmis. Et l’on est alors libre dans sa pratique. Toutefois, la législation évolue très vite et d’un pays à un autre la règlementation est différente.

En France, la législation en matière d’élevage des animaux non domestiques dépend du Code de l’environnement. Ces textes fondamentaux ont comme objectifs de :

  • Assurer le bien-être des animaux captifs
  • Protéger les personnes et leurs biens
  • Protéger l’environnement et la biodiversité

En fonction de l’objet de l’élevage d’animaux, des autorisations de l’administrative doivent être obtenue. En France, il est nécessaire d’être un titulaire d’un certificat de capacité pour un élevage professionnel et pour la présentation au public. Mais au moment de l’écriture de cette page, aucune obligation n’est attendue pour les éleveurs amateurs.

Nous ne pouvons toutefois pas vous garantir l’exactitude de ces informations au moment où vous consulterez cette page. Il est donc important de vous renseigner auprès de la DDPP de votre préfecture, pour obtenir des informations actualisées.

Pour en savoir plus sur le certificat de capacité

Autres sites d’intérêt sur les fourmis

Il existe des nombreux sites qui consacrent des pages au sujet des fourmis. Mais peu sont spécialisés et encore moins diffusent de l’information en français.